Variétés résistantes à la tavelure du pommier : des conséquences inattendues

L’amélioration génétique des variétés contre les maladies et les ravageurs est un enjeu majeur pour la recherche agronomique. Le champignon Venturia inaequalis est responsable de la tavelure du pommier et peut entraîner jusqu’à 100 % de perte. En effet, ces fruits tachés et déformés sont considérés impropres à la commercialisation, bien que sans danger pour le consommateur, car la filière de distribution pratique la tolérance zéro.

Pour réduire l’utilisation massive de pesticides et venir en aide aux arboriculteurs, une série de 28 nouvelles variétés dont 11 résistantes à la tavelure sont désormais disponibles pour la filière professionnelle. A l’avenir, certaines le seront peut-être aussi pour les jardiniers amateurs.

L’utilisation de variétés portant un gène unique de résistance nommé : Rvi6 ou Vf, a eu des conséquences inattendues. D’après Bruno Le Cam, chercheur à l’INRA d’Angers, l’introduction dans les vergers de ces variétés a facilité :

  • L’émergence d’une maladie nouvelle, ressemblant à la tavelure mais causée par asperata. Ce champignon autrefois saprophyte est aujourd’hui devenu parasite.
  • Un contournement de résistance avec l’émergence d’une nouvelle population de inaequalis encore plus agressive.

La recherche met en place dorénavant de nouvelles stratégies génétiques de défense. Les chercheurs tentent d’identifier des protéines du champignon reconnues par le pommier et donc induisant le déclenchement du processus de défense. Ces molécules restent identiques même lorsqu’il y a mutation de la souche du champignon car elles lui sont essentielles. Cette démarche pourrait permettre d’obtenir des résistances génétiques durables.

Les plantes font de la résistance

INRA :

Ariane, 60 années d’efforts pour la mise en orbite … d’une pomme

La résistance partielle à la tavelure sélectionne des souches plus agressives

Du gène au verger, protéger le pommier de la tavelure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.