Le biocontrôle au printemps

Les principes du biocontrôle

Le biocontrôle permet de contrôler les maladies et les ravageurs dans votre jardin en utilisant des organismes vivants et des substances naturelles. Il repose sur l’équilibre entre les populations d’être vivants, qu’ils soient nuisibles ou utiles.

Pour permettre aux auxiliaires de se développer et d’assurer leur fonction de prédateurs des nuisibles, il peut être nécessaire d’accepter quelques dégâts sur les fruits et légumes, et peut-être d’en récolter moins que prévu.

L’observation est aussi un principe primordial pour surveiller l’état de santé de ses plantes et anticiper les éventuels risques d’attaques. D’après le dicton, mieux vaut prévenir que guérir ! Prenez donc des précautions pour éviter que les plantes ne soient affaiblies.

Dans certains cas, une intervention peut être nécessaire pour favoriser l’équilibre au sein du potager et protéger ses plantes. Pour cela, il existe des produits de biocontrôle curatifs qui sont des microorganismes ou des substances naturelles. Il est également possible de se procurer des insectes auxiliaires à disperser dans son jardin.

Le biocontrôle c’est donc un nouveau regard sur le jardin avec une approche plus globale.

Les semis

La première étape au printemps est de découvrir le sol en retirant les paillis. Ceci permettra de le réchauffer plus rapidement.

Au potager, vous pouvez semez dès le début du printemps les légumes racines comme les carottes ou les radis, toutes les espèces de chou, les salades ainsi que des engrais verts dans les espaces non cultivés.

Lorsque les températures remontent, vers le mois de mai, semez les céleris, les haricots et les courges.

Carottes
Carottes
Salades
Salades

Le mois de juin est propice au semis des épinards, des cornichons, des salades d’été et des betteraves.

Cosmos
Cosmos

Dans les jardins d’agrément, dès le mois de juin, favorisez les annuelles grimpantes qui poussent vite, telles que les ipomées, et les bisannuelles comme le myosotis, les pensées, les digitales ou les giroflées.

Sur vos terrasses et balcons, semer les annuelles d’été comme les cosmos, ou les mélanges fleuris.

Pour le semis de pelouse, c’est le mois de mai qui est le plus adapté. En effet, la terre est réchauffée et les oiseaux disposent de suffisamment de nourriture pour ne pas s’attaquer à vos graines. Les plantes vont s’implanter en moins de deux semaines et sera bien uniforme.

Les plantations

En avril au potager, plantez les fraises, les asperges, les oignons, les pommes de terre et repiquez les choux. N’oubliez pas les herbes aromatiques !

Au mois de mai, lorsque les gelées ne sont plus à craindre, plantez les tomates, courgettes, potirons, concombres. Protégez-les si les températures sont encore un peu fraîches. Repiquez les poireaux en fin de mois.

Dahlia
Dahlia
Alstroemère
Alstroemère

En juin, plantez dans les pots et les jardinières les plantes annuelles et les bulbes d’été : dahlias, glaïeuls, cannas et crocosmias.

Dans le jardin d’agrément, à la fin du printemps, plantez les tubercules de dahlias et de cannas qui fleuriront à l’automne.

Vous pouvez installer des plantes d’eau flottantes comme les laitues d’eau ou les nénuphars.

En juin, c’est également le bon moment pour les plantations de colchiques, crocus d’automne et annuelles tardives comme les bégonias ou les alstroemères.

En avril au potager, plantez les fraises, les asperges, les oignons, les pommes de terre et repiquez les choux. N’oubliez pas les herbes aromatiques !

Au mois de mai, lorsque les gelées ne sont plus à craindre, plantez les tomates, courgettes, potirons, concombres. Protégez-les si les températures sont encore un peu fraîches. Repiquez les poireaux en fin de mois.

L’entretien

Pour le potager, il faut butter les pommes de terre et pailler les fraisiers. Binez régulièrement votre sol pour faire remonter les larves des insectes nuisibles qui serviront de repas aux oiseaux.

Si vous avez des arbres fruitiers, éclaircissez-les et surveillez leur santé. Vous pouvez commencer l’ensachage des fruits dès le mois de mai pour limiter les attaques de carpocapse par exemple. Pour les jeunes arbres plantés pendant l’hiver, arrosez-les copieusement et désherbez autour du tronc.

Buttes de pommes de terre
Buttes de pommes de terre
Différence de taille entre une pomme dont l’arbre a été éclairci (à gauche) et des fruits issus d’un arbre non éclairci (à droite)
Différence de taille entre une pomme dont l’arbre a été éclairci (à gauche) et des fruits issus d’un arbre non éclairci (à droite)

Dans le jardin d’agrément, coupez les tiges défleuries des narcisses, des tulipes, et autres bulbes de printemps, mais laissez le feuillage jusqu’à ce qu’il jaunisse et sèche de lui-même. Couper aussi les fleurs fanées des hellébores, des iris et des autres vivaces de printemps.

Taillez juste après la floraison les arbustes à floraison printanière.

Mettez en place un paillage pour limiter l’évaporation et la pousse des herbes indésirables.

Pour le gazon, passez le scarificateur et apportez un engrais de démarrage à base d’azote à votre gazon. Favorisez une taille haute pour accueillir les insectes utiles.